FR
Des questions ? lun-ven 10h-16h | +33 9 71 07 19 40 (gratuit) | bonjour@cuba-buddy.fr

FAQ

Nos réponses à vos questions

Ce qu’il faut savoir avant de voyager à Cuba

À votre arrivée, vous devrez être capable de fournir les éléments suivants au personnel de l’immigration :

  • Un passeport valide.
  • La preuve d’un vol de retour.
  • Une carte de tourisme.
  • Une preuve d’assurance maladie outre-mer.
  • Les adresses de tous vos logements sur place.

Une carte de tourisme correspond à un visa cubain simplifié permettant aux touristes étrangers d’entrer sur le territoire. Celle-ci vous permet de séjourner sur l’île durant une période maximum de 30 jours. Elle peut être obtenue auprès de l’ambassade cubaine 3 semaines avant votre départ ou nous pouvons vous la procurer lors de la réservation de votre séjour en ligne.

Les personnes en voyage d’affaires ont quant à elles besoin d’un visa spécial à demander auprès de l’administration cubaine.

Oui. Vous aurez besoin d’un papier (de préférence en espagnol) confirmant la validité de votre assurance maladie outre-mer. Sans ce document, vous pouvez vous voir refuser l’entrée sur le territoire cubain. Vous pouvez demander une copie à votre assureur.
D’après nos expériences passées, personne ne demande réellement ce document ; mais si malheureusement vous deviez consulter un médecin lors votre voyage, vous en auriez besoin.

Voici une listes des informations à connaître lors de votre séjour à Cuba. Pour plus d’informations, cliquez ici.

  • À Cuba, des cas de virus Zika ont été rapportés. Ainsi, il est conseillé de prendre des précautions spéciales avant de partir et de ne pas s’y rendre enceinte (ou lorsqu’on envisage de l’être).
  • Les transports publics étant souvent en piteux état, nous vous les déconseillons.
  • Les pannes électriques imprévues sont très courantes.
  • Il existe des problèmes techniques sur les systèmes de télécommunications. Ainsi, certains appels peuvent être déviés sur un numéro différent de celui composé.
  • Les personnes se faisant passer pour de faux agents touristiques ou chauffeurs de taxi circulent partout dans le pays. Utilisez des voyagistes établis et des taxis officiels.
  • À Cuba, vous devez toujours avoir en votre possession vos papiers d’identité.
  • Il est interdit de photographier le personnel militaire ou policier ainsi que les installations telles que des ports, chemins de fer et aéroports.
  • Des crimes tels que le trafic de drogue, les agressions, l’escroquerie ou la corruption de mineurs sont punissables de par longues peines d’emprisonnement.

En voyageant à Cuba, vous pouvez vous attendre à un climat chaud et subtropical toute l’année. Cependant, vous trouverez de plus fortes précipitations et des températures plus élevées en été (entre 25°C et 30°C contre 20°C et 25°C en hiver). 

Ainsi, nous vous conseillons de voyager à Cuba entre novembre et avril. Cette période correspond à la saison touristique de l’île. Avec très peu de variations de température et une eau à 25°C, toutes les conditions idéales sont réunies. Par ailleurs, c’est à ce même moment qu’a lieu la récolte du tabac, ce qui vous permettra d’assister à la récolte de ses feuilles

De juin à novembre (la saison des ouragans à Cuba), vous pouvez vous attendre à de fortes précipitations, des tempêtes tropicales et parfois même des glissements de terrain. Nous vous recommandons de suivre les prévisions météorologiques régionales tout au long de votre voyage et de suivre les instructions des autorités locales.

Il existe de nombreuses réglementations douanières à respecter à Cuba. Vous trouverez ci-dessous les plus importantes. Cependant, pour en savoir plus cliquez ici.

  • Les GPS, drones ou matériels de tournage sont très réglementés et pourront être saisis à la douane.
  • Les objets d’art tels que peintures ou livres anciens (même s’ils ont été acquis sur les marchés artisanaux) ne peuvent être exportés qu’à condition d’être accompagnés d’un certificat délivré par l’administration cubaine des biens culturels.
  • L’importation et l’exportation de CUC sont interdites.
  • En ce qu’il concerne les cigares, vous avez le droit d’exporter :
    – Jusqu’à 20 cigares en vrac sans présenter de documents.
    – Jusqu’à 50 cigares non ouverts, dans leur emballage d’origine avec leur étiquette officielle.
    – Plus de 50 cigares si le montant total ne dépasse pas 5 000 CUC ; le cas échéant, une facture officielle doit être présentée aux autorités.

À Cuba, les appareils GPS sont interdits. Toutefois, les smartphones et tablettes tels que les iPhones ou Androids ne posent pas de problème. En effet, à travers nos nombreuses années d’expérience nous n’avons jamais entendu parler d’un téléphone confisqué par un douanier.

Même si les appareils munis d’un GPS sont aujourd’hui techniquement interdits à Cuba, personne ne vous confisquera votre smartphone ou votre traceur GPS. Toutefois, nous vous conseillons de télécharger une carte de Cuba qui peut être consultée hors ligne. L’application Maps.me fonctionne très bien sans connexion. Il vous suffit de la télécharger avant votre départ et de télécharger la carte de l’île dessus. Une fois sur place, vous pourrez vous déplacer dans le pays sans problème.

À Cuba, la majorité des transactions commerciales se font en espèces. Par conséquent, il est conseillé d’y voyager avec du liquide. Vos euros, dollars canadiens ou francs suisses pourront être échangés facilement à votre arrivée. Toutefois, il est important de savoir que les dollars américains sont plus compliqués à échanger. En effet, en raison de l’embargo toujours en place, une taxe de 10% s’applique sur toute opération de change avec cette monnaie.

Autrement, vous pourrez toujours retirer de l’argent sur place sur n’importe quel distributeur automatique à condition que votre carte n’ait pas été délivrée par une banque américaine. Évitez l’American Express car elle ne fonctionnera pas.
Si votre carte ne fonctionne pas dans les distributeurs, il existe des comptoirs bancaires vous permettant de retirer de l’argent avec votre passeport. Prévoyez cependant une longue file d’attente.

Ce que vous devez amener dans votre valise dépend de ce que vous comptez faire à Cuba. Si par exemple vous comptez vous balader dans le marais de Zapata, vous aurez probablement besoin d’une grande quantité d’anti-moustiques.
Toutefois, voici une liste des éléments essentiels pour tout voyage à Cuba :

  • Vérifiez la validité de votre passeport.
  • Lisez les conseils du ministère des Affaires étrangères.
  • Amenez votre attestation d’assurance maladie outre-mer.
  • Prenez une assurance annulation de voyage si besoin.

On nous demande souvent des renseignements sur les cadeaux utiles à apporter à la population cubaine. Les produits d’hygiène tels que les déodorants, savons ou parfums sont très appréciés car ils sont souvent de mauvaise qualité ou coûtent très chers. Les fournitures scolaires, les ballons et les bonbons sont également populaires auprès des enfants. Toutefois, nous vous préconisons de ne pas distribuer ce genre de cadeaux au hasard dans la rue. Vous pouvez les offrir de manière appropriée à vos hôtes ou bien aux personnes que vous rencontrez. Tant que vous importez des quantités raisonnables, cela ne posera aucun problème auprès de la douane.

Par ailleurs, si vous souhaitez de tout cœur venir en aide aux Cubains défavorisés, il est possible de soutenir des projets locaux tels que Cuban Aid. Vous pourrez devenir un sponsor et vous assurer que des enfants démunis reçoivent une bonne éducation. Pour plus d’informations sur les parrainages de Cuban Aid cliquez ici.

Ce qu’il faut savoir pendant votre séjour à Cuba

Cuba est une destination sécurisée pour les touristes. Vous pouvez vous y balader en toute sécurité si vous respectez les précautions de base, valables dans le monde entier.

  • Placez votre portefeuille dans votre poche avant et gardez un oeil sur vos objets de valeur (appareil photo, téléphone mobile…), surtout si vous vous rendez à la plage.
  • Ne vous promenez pas avec beaucoup d’argent liquide sur vous.
  • Nous vous recommandons également de faire une copie de votre passeport et de laisser tous vos documents importants ainsi que le reste de votre argent dans le coffre-fort de votre hôtel.
  • Ne portez pas vos objets de valeurs (bijoux précieux, appareil photo…) en évidence sur vous et laissez les idéalement dans le coffre-fort de votre hôtel, surtout si vous vous promenez dehors la nuit ou dans des endroits mal éclairés.
  • Comme toutes grandes villes, La Havane et Santiago nécessitent un peu plus de prudence.
  • Lorsque vous êtes en voiture, prenez garde aux auto-stoppeurs ainsi qu’aux stations-service et aux crevaisons de pneus. En effet, certaines personnes mal intentionnées profitent de moments de distraction (changement de pneus, plein d’essence…) pour dérober les objets de valeurs dans les voitures.
  • À l’aéroport, nous vous recommandons de transporter vos objets de valeurs dans vos bagages à mains.

Cuba possède deux devises locales : le peso cubain (CUP) utilisé par les locaux, et le peso cubain convertible (CUC) utilisé par les touristes. 1 CUC correspond à 24 CUP et à 1 USD, le CUC étant directement indexé sur le dollar américain.
Faites attention aux arnaques qui consistent à vous rendre la monnaie en CUP au lieu de vous la rendre en CUC. Pour les éviter, échangez vos devises dans des bureaux de change officiels ou bien dans votre hôtel. 

Par ailleurs, vous pouvez également échanger des CUC contre des CUP dans les bureaux de change. Ces CUP vous serviront pour les achats dans la rue ou dans les marchés.

À Cuba, le change se fait dans des bureaux de change en ville ou à l’aéroport (lundi – samedi : 8h30 – 18h) et dans les grands hôtels. Il est également possible d’échanger ses devises dans les banques (lundi – vendredi : 8h30 – 15h, samedi : 8h30 – 12h), mais l’attente y est souvent très longue.

Enfin, n’oubliez pas : le CUC n’est disponible qu’à Cuba. Vous ne pourrez donc pas le changer hors de l’île. À l’aéroport, les CUC inutilisés pourront être échangés contre des euros, des dollars, etc. avant votre départ.

À Cuba, la plupart des Visas et Mastercards fonctionnent, à condition qu’elles n’aient pas été délivrées par une banque américaine. Toutefois, nous vous conseillons de vérifier auprès de votre banque la validité de votre carte de crédit sur l’île.

Par ailleurs, il faut savoir que certaines Mastercards ne fonctionnent pas aux guichets automatiques. Le cas échéant, ne vous inquiétez pas, vous pourrez toujours retirer de l’argent dans les banques.

Les distributeurs automatiques se développent de plus en plus dans les grandes villes cubaines. Vous pourrez ainsi retirer du liquide avec un taux de change d’environ 3% (le même que dans n’importe quel bureau de change). Cependant, il faut se méfier de leur connexion et approvisionnement, qui sont souvent très restreints

En cas de problème avec un distributeur, contactez l’agence Centro de tarjetas Fincimex SA de l’Hôtel Habana Libre (tél. : 0053 7 554466) ou votre banque (certaines ont un numéro international sans frais).

À Cuba, les prises électriques sont les même que celles que vous trouverez en Amérique du Nord (deux pattes plates). En ce qui concerne le courant électrique, sa tension est en général de 110 volts, bien que de plus en plus d’hôtels et de casas proposent aussi du 220 volts. Vérifiez donc avant votre départ que vos appareils sont compatibles avec des tensions variant de 110 à 220 volts.

Louer une voiture à Cuba sublime la découverte de l’île. Cela vous offre en effet une grande flexibilité. Cependant, la conduite sur l’île étant très différente de celle des routes européennes, vous devez tenir compte de certaines informations.

Tout d’abord, sachez que l’état des routes varie d’une région à l’autre : les routes au nord sont généralement en bien meilleur état que celles au sud. De plus, il existe très peu de panneaux de signalisation et les chances de se perdre ou de se tromper de route sont très élevées. Enfin, conduire de nuit à Cuba peut s’avérer très dangereux et est donc fortement déconseillé.

Lors de vos trajets, vous risquez de croiser un bon nombre de Cubains faisant du stop sur le bord de la route. Si vous parlez un peu espagnol, cela peut vous permettre d’en apprendre plus sur le pays. Néanmoins, gardez à l’esprit que certains auto-stoppeurs sont mal intentionnés. Faites donc attention aux arnaques et aux vols.

Pour plus d’informations, cliquez ici ou ici.

Si vous rencontrez un soucis pendant votre séjour à Cuba, veuillez tout d’abord contacter notre agence locale située à La Havane. En cas d’échec, vous pouvez nous joindre au 09 71 07 19 40.

Pour tout autre contact :

Ambassade de France à Cuba :
312 Calle 14, La Havane, Cuba
(+53-7) 201-3131

Police : 106
Samu : 104
Pompiers : 105

Ce qu’il faut savoir à propos de vos réservations avec Cuba Buddy

Indépendamment de notre volonté, certains de nos hôtels (ou casas) partenaires peuvent être en surréservation lors de la haute saison touristique. Si une telle situation devait survenir, nous vous garantissons un relogement de catégorie similaire. 

Cependant, si vous désirez un hôtel (ou une casa) en particulier, nous vous conseillons de réserver tôt (au moins 6 mois en avance) car les meilleurs logements partent très vite.

Après avoir reçu votre demande de devis, un de nos spécialistes vous contactera pour se familiariser avec vos envies. Il vous fera par la suite une ou plusieurs propositions de séjours.
Une fois l’une de ces offres sélectionnées, vous recevrez un mail de confirmation qu’il vous suffira de remplir et de nous retourner avec un paiement correspondant à 20% du prix total du séjour. Nous vous enverrons ensuite votre assurance de voyage ainsi que votre carte de tourisme (si vous l’avez réservée avec nous). Enfin, il ne vous restera qu’à payer le reste de votre séjour (un mois avant votre départ au plus tard) avant de vous envoler pour Cuba.

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à prendre contact avec un de nos spécialistes au 09 71 07 19 40.

Ce qu’il faut savoir à propos de l’alimentation

De manière générale, la nourriture cubaine n’est pas très diversifiée et les plats sont assez simples. Cependant certains restaurant, en particulier les « Paladares » (restaurants privés), offrent d’excellents plats pour un prix moyen de 5 à 10 CUC. Dans les hôtels, la nourriture coûte un peu moins cher (de 3 à 6 CUC) mais la qualité en pâtit. 

En ce qui concerne les boissons, les Cubains font de très bons mojitos qui coûtent entre 2,50 et 6 CUC. Les bières, quant à elles, coûtent seulement 1 à 2,50 CUC. À noter également que vous pouvez obtenir une bonne bouteille de rhum à partir de 8 CUC.

L’hygiène alimentaire à Cuba est plutôt bonne. En effet le risque de contracter une quelconque maladie est faible, même si vous  sirotez de la limonade ou vous délectez des glaces artisanales locales. Cependant, si vous êtes sensibles, faites quand même attention ; il est toujours préférable d’être prudent.

Par ailleurs, l’eau du robinet à Cuba est potable mais il est préférable de boire de l’eau en bouteille qui coûte généralement entre 0,50 et 1,50 CUC. Dans les bars et restaurants, son prix varie entre 1 CUC et 3 CUC par bouteille.

À Cuba, les pourboires sont une marque de reconnaissance pour un bon service. Ils permettent aux personnes travaillant dans l’industrie touristique d’augmenter leur petit salaire. Même si certains vous pousseront à leur laisser des pourboires élevés, ceux-ci ne doivent pas dépasser 1 à 5 CUC (suivant les métiers). 

En effet, il existe de grandes inégalités de salaires à Cuba qui sont souvent accentuées par les pourboires généreux. Ainsi, un barman peut gagner 500 CUC par mois alors qu’un médecin lui en gagne seulement 20.

cayo_santa_maria_1200_800